“La situa­tion est très inquié­tante”, a souli­gné Aduino Mangoni, direc­teur adjoint du Programme alimen­taire mondial. Article original