Grâce à ce dispo­si­tif, l’État rembourse à certaines entre­prises tout ou partie des salaires versés aux quelque 8 millions de sala­riés déjà concer­nés. Mais certains patrons profitent indû­ment de la soli­da­rité natio­nale. Article origi­nal