Avec la guerre civile, la popu­la­tion a fui les centres-villes pour s’ins­tal­ler dans des quar­tiers péri­phé­riques au déve­lop­pe­ment anar­chique. Article original