Selon Pierre Servent, expert en stra­té­gie mili­taire, spécia­liste des ques­tions de défense, la mort d’Abdelmalek Droukdal, le chef d’Al-Qaïda au Maghreb isla­mique, ne sonne pas la fin des actions de l’or­ga­ni­sa­tion terro­riste. Article origi­nal