Le jour­na­liste d’investigation maro­cain a reçu une convo­ca­tion l’informant qu’il était soup­çonné d’intelligence avec une puis­sance étran­gère. Il y a trois jours, un rapport d’Amnesty International esti­mait que le télé­phone du jour­na­liste avait été espionné par les auto­ri­tés. Article origi­nal