“Certains disaient que l’Afrique échap­pe­rait au coro­na­vi­rus en raison de sa jeunesse — 58 % de la popu­la­tion afri­caine ayant moins de 24 ans ; ou en raison du faible nombre de personnes âgées, puisque seule­ment 3,7 % de la popu­la­tion a plus de soixante-cinq ans (diffi­cile de vivre vieux dans les condi­tions de vie que connaissent la majo­rité des Africains). D’autres avan­çaient que le virus n’était pas adapté à la chaleur, ou à l’humidité — et donc ne ferait pas le détour par l’Afrique et qu’il dispa­raî­trait même au milieu de l’été sous nos lati­tudes. Erreur, la pandé­mie a rattrapé l’Afrique, et d’ailleurs, malgré l’arrivée de l’été, le taux de conta­mi­na­tion aux États-Unis ne fléchit pas…” Article original