L’accord impulsé par le président améri­cain Donald Trump vise à mettre fin à des décen­nies d’hos­ti­li­tés entre Khartoum et l’Etat hébreu. Article original