L’association Respire a déposé un référé liberté, le 7 avril dernier, devant le Conseil d’État deman­dant la régle­men­ta­tion des épan­dages agri­coles qui contri­buent à l’aug­men­ta­tion des parti­cules fines et fragi­lisent les patients atteints par le Covid-19. Article original