Depuis l’ap­pa­ri­tion du coro­na­vi­rus, les inves­tis­seurs étran­gers s’interrogent mais 65% auraient des projets pour la France main­te­nus. Article origi­nal