Le porte-parole du gouver­ne­ment burki­nabè reproche notam­ment à RFI d’avoir repris des infor­ma­tions de terro­ristes et “menson­gères”. Article original