Pendant la guerre d’Algérie, des membres et des sympa­thi­sants du FLN furent inter­nés au camp de Thol dans l’Ain. De ce lieu, aujourd’­hui à l’aban­don, le plas­ti­cien Nicolas Daubagne a fait une œuvre éphé­mère qu’il présente au M2M, l’es­pace d’art contem­po­rain de Bourg-en-Bresse. Une manière de ques­tion­ner l’Histoire et l’uni­vers carcé­ral. Article original