Créée dans les années 1980, la marque emploie plus de 2 000 employés. Elle pour­rait subir le même sort que Camaïeu, propriété du même fonds d’in­ves­tis­se­ment. Article original