Un peu plus tôt dans la jour­née, les prési­dents du Kirghizistan et du Tadjikistan avaient pour­tant appelé leurs troupes à cesser les hosti­li­tés. Article original