L’usage du canna­bis sera réservé à des “fins théra­peu­tiques, médi­cales, vété­ri­naires, scien­ti­fiques et de recherche sur tout le terri­toire natio­nal”. Article original