L’académie suédoise salue “son trai­te­ment sans compro­mis et plein de compas­sion des effets du colo­nia­lisme et du sort du réfu­gié dans le fossé entre les cultures et les conti­nents”. Article original