“Fini l’époque où le terri­toire équa­to­rien était livré aux narco­tra­fi­quants”, a lancé le président équa­to­rien, Guillermo Lasso. Article original