Alors que la crise du coro­na­vi­rus met des milliers de sala­riés au chômage partiel, le gouver­ne­ment les encou­rage à parti­ci­per à la récolte des fruits et légumes. De nombreux arbo­ri­cul­teurs s’in­quiètent d’un manque de main-d’œuvre. Article origi­nal