Avec le confi­ne­ment, de plus en plus de Français ont décidé d’al­ler se mettre au vert, ce qui pour­rait faire modi­fier le marché de l’im­mo­bi­lier. Paul-Luc Monnier décrypte la situa­tion en plateau. Article origi­nal