La numéro deux de l’ONU réagit à l’augmentation des violences domes­tiques à l’en­contre des femmes pendant la crise du Coronavirus. Article origi­nal