Le Parti de la Justice et du Développement (PJD), usé après une décen­nie au gouver­ne­ment, semble en perte de vitesse. Article original