La loi a été votée à l’unanimité par l’Assemblée natio­nale et par le Sénat. Les parents d’un enfant grave­ment malade peuvent désor­mais prendre 620 jours au cours des trois années prévues pour le congé de présence paren­tale. Article original