Le gouver­ne­ment tente de limi­ter un choc écono­mique inédit. Vendredi 24 avril, une enve­loppe de 7 milliards d’eu­ros a été déblo­quée pour Air France. 350 000 emplois directs ou indi­rects sont concer­nés. Le secteur aérien ne pourra pas éviter une révo­lu­tion. Article original