Des combats violents opposent depuis le 4 avril les forces du Gouvernement d’union natio­nale (GNA), reconnu par la commu­nauté inter­na­tio­nale, et les hommes du maré­chal Haftar. Article origi­nal