Le Caire craint, entre autres, la présence turque à sa fron­tière Ouest, où se trouve la Libye voisine en guerre. Article origi­nal