Une nouvelle fois la couver­ture aérienne de la Turquie semble avoir apporté un avan­tage essen­tiel aux forces du GNA, le gouver­ne­ment de Tripoli. Article origi­nal