Le licen­cie­ment pour inap­ti­tude médi­cale a fait l’objet d’attentions parti­cu­lières de la part de ces deux réformes, qui ont modi­fié plusieurs règles. Article origi­nal