Un bâti­ment de l’en­tre­prise spécia­li­sée dans les serveurs infor­ma­tiques a pris feu dans la nuit de mardi à mercredi. Des millions de sites web sont partis en fumée. Certains sont défi­ni­ti­ve­ment perdus. Article original