Saleh Kebzabo a féli­cité “les forces de défense et de sécu­rité” du Tchad après cette libé­ra­tion. On ignore pour l’heure qui rete­nait l’otage. Article original