“Nous voulons que ces talents s’emparent de contes qu’ils appré­cient pour leurs messages et qu’ils les réin­ventent en un court métrage”, a expli­qué le Nigérian Ben Amadasun, respon­sable Afrique des conte­nus origi­naux et acqui­si­tions de la plate­forme améri­caine. Article original