Ouagadougou, Niamey et Bamako font face depuis plusieurs années à des attaques jiha­distes régu­lières et meur­trières attri­buées à des groupes affi­liés à l’or­ga­ni­sa­tion Etat isla­mique (EI) et à Al-Qaïda. Article original