De violents affron­te­ments ont agité la capi­tale malienne après une mani­fes­ta­tion, le 10 juillet, emme­née par un rassem­ble­ment hété­ro­clite qui demande la démis­sion du président IBK, accusé notam­ment d’inac­tion face à la crise sociale et sécu­ri­taire. Article origi­nal