“Ce que je veux, c’est qu’on retire les bases mili­taires le plus vite possible, mais ça suppose un retour d’un Etat fort et des projets d’in­ves­tis­se­ment”, a défendu le chef de l’Etat lors du sommet Afrique-France vendredi. Article original