“Il faut que l’Etat revienne” au Mali, a déclaré mardi le chef de l’Etat. Des propos jugés “regret­tables” par la diplo­ma­tie malienne. Article original