Le chef de la diplo­ma­tie fran­çaise est convo­qué le 20 juin dans une enquête pour “atteinte aux biens publics et autres infrac­tions”. Mais le minis­tère assure ne pas avoir reçu de convo­ca­tion offi­cielle pour l’ins­tant. Article original