Dimanche 1er mai, une mani­fes­tante frap­pait un pompier en inter­ven­tion au visage, au cours d’une mani­fes­ta­tion pari­sienne. Interpellée et en garde à vue, elle avait déjà exprimé son mécon­ten­te­ment au cours des derniers mois lors du mouve­ment des Gilets jaunes. Article original