L’interruption volon­taire de gros­sesse (IVG) est passible de six mois à cinq ans de prison au Maroc. Article original