Elle était pour­sui­vie pour avoir commenté sur un ton sati­rique des versets du Coran et des hadiths du prophète Mahomet, consi­dé­rés comme sacrés dans la tradi­tion musul­mane. Article original