Des parle­men­taires mauri­ta­niens veulent passer au peigne fin la gestion des onze ans de pouvoir de leur ancien président. Ce dernier a refusé toute colla­bo­ra­tion avec la commis­sion d’en­quête mise en place à cet effet. Article original