Plusieurs mineurs, des femmes enceintes et un bébé de trois semaines sont pris en charge par SOS Méditerranée et la Fédération inter­na­tio­nale de la Croix-Rouge. Article original