Leurs proches se sont rassem­blés sur le site, en espé­rant un dénoue­ment favo­rable. Quelque 200 secou­ristes sont mobi­li­sés mais la situa­tion est complexe, en raison de l’inon­da­tion de trois puits. Article original