Des milliers de mineurs ont été dépla­cés dans cette zone et “sont à risques” selon l’Unicef Article original