Selon un nouveau rapport d’Amnesty International, les travaux de dépol­lu­tion annon­cés en 2016 ont débuté sur seule­ment 11% des terri­toires concer­nés et aucun site n’est tota­le­ment nettoyé. Article original