Les sites de Lannion et de Nozay, consa­crés à la recherche sur la 5G, sont direc­te­ment visés. Article original