Les auto­ri­tés constatent, depuis plusieurs semaines, une multi­pli­ca­tion des campagnes d’escroqueries basée sur de faux pira­tages de webcams. Article origi­nal