Aux États-Unis, alors que les rassem­ble­ments liés à l’affaire George Floyd conti­nuent, les télé­phones portables des mani­fes­tants sont utili­sés pour leur envoyer des messages poli­tiques. Article original