C’est une rumeur tenace qui circule sur les réseaux sociaux concer­nant Bill Gates : le philan­thrope améri­cain voudrait implan­ter des puces sous la peau à travers des vaccins. Pourquoi cette théo­rie complo­tiste, qui mélange plusieurs éléments tech­niques, ne tient pas la route. Article original