Compte-tenu du nombre d’utilisateurs concer­nés qui utilisent le navi­ga­teur Chrome les dédom­ma­ge­ments récla­més à Google pour­raient se chif­frer en milliards de dollars. Article original