Les auto­ri­tés sani­taires ont demandé à la justice de leur confier la garde partielle du bébé pour “l’in­té­rêt de l’en­fant”. Article original