Brenton Tarrant est jugé pour des atten­tats racistes commis contre des mosquées, qui avaient coûté la vie à 51 musul­mans en mars 2019. Article original