Le sismo­mètre fran­çais SEIS a enre­gis­tré ce signal sismique le 6 avril. Reste main­te­nant à confir­mer qu’il trouve bien son origine à l’intérieur de la planète et qu’il n’est pas lié au vent ou à d’autres sources de bruit para­site. Article origi­nal